Lettre d’Ethiopie N26

vendredi 16 novembre 2007
par  Webmestre
popularité : 33%

Dimanche 11 novembre 2007

Drame dans le quartier. Un décès a eu lieu chez nos proches voisins dans la journée de vendredi. Une grande tente a été dressée dans notre rue. Les arrimages la traversent de part en part. Une foule assez nombreuse vient se recueillir, accompagnée de poulets et d’un boeuf. Mais en quoi cela peut-il nous concerner directement ? C’est pourtant simple, plus aucune voiture un peu large ou haute ne peut passer. Donc, nous n’avons pu accepter l’offre des collègues de nous mener au supermarché pour acheter les articles pondéreux par exemple. Idem pour le taxi qui doit nous prendre en bout de rue. Finalement, nous aurions été bien embêtés avec notre grosse auto !

Lundi 12 novembre 2007

Aude, lassée d’attendre le rétablissement de la ligne Internet décide de passer à l’attaque. Aidée du démarcheur, elle ne lâche pas l’employée préposée aux connexions. Sa ténacité a été payante. Après une matinée d’intenses échanges, nous pouvons de nouveau accéder au web depuis la maison ! Victoire ?

Pas tout à fait.... Cela serait sans compter sur le côté taquin du pays. De retour à la maison, Aude a bien du mal à se connecter. La ligne est devenue très mauvaise et le service bien difficile à joindre. Le soir, tout est réglé, nous n’avons plus de téléphone.

Plus de téléphone, une nouvelle galère ? Pas tout à fait. Cette panne va nous permettre, avec un arrêt franc de notre ligne, de faire venir le service technique. Nous pouvons espérer que le boîtier de raccordement, dont le couvercle est ouvert aux intempéries, sera remis en bon ordre, avec des contacts sans “rosette” (et oui, pour connecter 2 fils, un simple noeud est fait...). Si Aude n’a pas pu relancer complètement son activité, elle a de quoi s’occuper ! De nouvelles aventures s’annoncent.

Mardi 13 novembre 2007

Aude a débuté sa journée par un petit tour au centre des Ethiopian Telecom à proximité de la gare. Elle connaît bien les lieux. Pour le rétablissement de notre ligne, elle a du faire un courrier. Le préposé de service lui a assuré que les techniciens s’occuperont de nous d’ici à 3 jours. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous ne sommes pas en confiance....
Pour se changer les idées et ouvrir son horizon, elle participe à l’assemblée générale de l’Association des français à l’étranger. Elle n’a pas perdu sa soirée.... Elle est à présent membre du bureau en qualité de secrétaire. Cela lui changera des histoires de gardiens, taxis, téléphone, Internet, etc.

Résumé de la fin de semaine

Les choses se sont accélérées en fin de semaine. Vendredi est une journée faste ! Le téléphone et Internet fonctionnent de nouveau et nous pouvons communiquer de façon autonome. Nous avons quand même un petit regret, les techniciens ont rétabli la ligne sans arranger le raccordement folklorique. Les photos suivront prochainement.

Aude a récupéré ses fichiers et peut relancer son activité de transcription.
Et puis, surprise : le lycée lui propose un remplacement d’une semaine en CM2. Son agenda est plein, mais nous n’allons pas bouder devant une telle abondance d’activités. Le week-end s’annonce studieux pour Aude.
Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le démarcheur dispose des papiers de la voiture. A compter de lundi, si tout va bien.... nous allons enfin pouvoir polluer comme tout le monde. Le bon gros diesel du Mitsu va pouvoir s’en donner à coeur joie. Il doit avoir des fourmis dans les bielles.
Hervé a terminé une semaine dense, mais bien moins stressante que la précédente.

Le week-end arrive avec bonheur. Toute la famille est bien fatiguée de sa semaine. En discutant autour de nous le même constat est fait : tout le monde se couche tôt, fatigué. L’Ethiopie est un pays exigeant pour les organismes. Entre l’altitude, le manque d’oxygène, les changements de températures (9° le matin et 26° la journée) et l’absence de chauffage, il faut bien dormir pour récupérer. Pour info, il ne fait qu’un petit 15° dans la maison au réveil. Mais bon, nous préférons largement cela aux températures extrêmes de Djibouti ou du Soudan, pays proches.
Voilà le petit résumé de la semaine.

A suivre !


Météo

Guingamp, 22, France

Conditions météo à 13h00
par weather.com®

Très nuageux

7°C


Très nuageux
  • Vent : 11 km/h - ouest
  • Pression : 996 mbar →
Prévisions >>

Prévisions du 12 décembre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 7°C
Min 5°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 13 décembre
par weather.com®

Averses

Max 11°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 24 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 14 décembre
par weather.com®

Averses

Max 7°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 30 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 15 décembre
par weather.com®

Averses

Max 7°C
Min 3°C


Averses
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 16 décembre
par weather.com®

Averses

Max 7°C
Min 3°C


Averses
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<< Prévisions


Annonces

Et plus encore sur Facebook

Doudoutomtom et plus encore sur Facebook


Brèves

Le Khmer, ça vous parle ?

dimanche 22 janvier 2012

Comment apprendre les premiers mots de khmer simplement ?

En suivant le lien.....

Sur le Web : Khmer

Metro, Monorail, et pas de taxi

dimanche 1er janvier 2012

Le métro fonctionne bien à Dubaï. Le monorail aussi, mais il n’y a pas de taxi à la sortie !

La ligne s’achève dans un centre commercial inachevé et sortir de la zone n’est pas simple. Le moyen de transport est somme toute drôle et pour en profiter, mieux vaut le prendre en début de ligne côté ville et revenir en taxi une fois la balade au bout du palmier achevée.

Sur le Web : Dubai Monorail

Aquaventure, mode d’emploi

jeudi 22 décembre 2011

Il y a des moments où on se sent un peu bête... Une fois entrés dans le parc Aquaventure, nous ne savions pas du tout comment faire ! Devons nous garder nos chaussures, nous changer ? Où poser nos affaires ?

En fait, c’est tout simple ! Il suffit de se changer dans les vestiaires, de rester pieds nus (le sol est fait d’un dallage assez doux, à l’ombre), de trouver une place sur une des plages et de trouver une bouée pour flotter au gré des courants et autre remontes pentes ! Ensuite, le courant et la pente nourrissent la suite du voyage. Les enfants ont adoré.